Dropshipping: conseils et astuces pour lancer ton e-commerce

dropshipping

Si tu t’intéresses ne serait-ce qu’un petit peu au monde du e-commerce, tu as certainement entendu parler du « dropshipping ». Toutefois, sais-tu de quoi on parle ? En connais-tu le fonctionnement, les avantages et les inconvénients ? Nous allons t’expliquer en détail ce qu’est le dropshipping – forces et faiblesses comprises – et comment se lancer, tant d’un point de vue technique qu’administratif.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Le dropshipping est un mode de vente sur le web où il n’y a ni à constituer de stock, ni à gérer l’expédition des produits  : c’est le fournisseur qui va acheter ou fabriquer, puis stocker et envoyer tes commandes à ta place ! Toi, e-commerçant, tu dois uniquement te concentrer sur la présentation et la vente de ton produit à un internaute, ton acheteur. Les plus gros fournisseurs dans le dropshipping sont souvent chinois mais il existe aussi des fournisseurs français et européens. Le fournisseur crée son catalogue et te l’envoie, tu n’as qu’à le publier sur ton site. En théorie, c’est aussi simple que ça… mais on va voir plus loin que pour connaître le succès avec son site, il n’y a pas que ça à faire ! Chaque jour, le fournisseur va te communiquer l’état de ses stocks pour t’empêcher de vendre des produits qu’il n’y a pas en stock.

Les avantages du dropshipping

Vu de cette façon, tu te rends compte que c’est du gagnant/gagnant pour tout le monde.

Les points forts pour le vendeur :

Le vendeur n’a pas de stock, il est donc soulagé de la partie la plus importante des coûts engendrés par une entreprise. C’est le premier avantage pour le vendeur. Le fait de ne pas avoir à gérer le stock lui permet d’avoir un BFR (besoin en fond de roulement) négatif en permanence, ainsi qu’un investissement quasi-nul. La seule dépense à prévoir, pour un débutant, concerne le petit budget destiné à la création du site e-commerce, seul moyen pour lui de proposer des produits à la vente.  Un autre avantage à ne pas avoir de stock, c’est qu’il n’y a ni inventaire, ni frais à prévoir dans la location ou l’achat d’un éventuel entrepôt. La gestion est donc beaucoup moins lourde.

Par la suite, le vendeur dispose d’un grand nombre de variétés de produits à proposer. Or, plus c’est varié, plus cela plaît à l’acheteur ! Ce serait plus compliqué pour le vendeur s’il devait fabriquer ou acheter les produits qu’il met en vente. Rappelons que c’est le vendeur qui choisit lui-même les fournisseurs avec qui il veut travailler, ce qui lui permet de faire le choix d’un fournisseur multi-produits.

Enfin, pour faire du bénéfice, il faut absolument savoir vendre sur le web ! Il convient donc de trouver les bonnes méthodes pour mettre le produit en évidence.

Les points forts pour le fournisseur :

C’est simple, il ne s’occupe que d’apporter un produit ; le travail de la vente, qui peut s’avérer compliqué, est laissé au vendeur ! Disons que le fournisseur compte sur ces milliers de vendeurs à travers le monde pour vendre son stock parce que seul, il ne pourrait pas vendre autant de produit. Le produit est présenté sur divers sites et dans divers pays, donc beaucoup il a plus de chances d’augmenter son chiffre d’affaires.

Cependant, comme dans tout business, il y a des inconvénients.

Les inconvénients du dropshipping

Les délais de livraison sont longs.

Comme je l’ai dit juste avant, l’un des plus gros fournisseurs dans le domaine du dropshipping est la Chine, ce qui fait que le client peut mettre excessivement de temps à recevoir son produit. 3 solutions s’offrent à toi :

  • être totalement transparent en indiquant les délais de livraison et, du coup, ton client est averti et commande en connaissance de cause ;
  • acheter tes meilleurs produits pour les stocker chez toi et ainsi avoir des délais de livraison moins longs ;
  • passer par un fournisseur géographiquement plus proche, en France voire en Europe.

Tu ne connais pas ton produit.

Autre inconvénient : tu n’as pas le produit prêt de toi, tu ne le connais donc pas et ça ne t’aide pas à le vendre. Quand un client demande des renseignements, il est également difficile de les lui apporter. Or, si tu ne peux pas répondre à sa requête, il ira acheter ailleurs chez quelqu’un qui, au contraire, pourra lui répondre. Pour contrer ça, tu peux acheter quelques-uns de tes meilleurs produits. Déjà, ça va te permettre de tester les délais de livraison et la qualité de l’envoi, et surtout de te rendre compte de la qualité des produits eux-mêmes puisque tu les auras physiquement devant toi. Rappelle-toi que tu es responsable de ce que tu vends, assure-toi donc de la qualité de tes produits !

Tu proposes la même chose que ton concurrent.

Qui dit dropshipping dit que le fichier produits que le fournisseur t’a envoyé l’a déjà été à plein d’autres. Du coup, tu te mets à vendre exactement le même produit que d’autres. Tu ne te démarques pas et le client n’a pas besoin d’acheter chez toi. Ce que je te conseille, c’est de trouver des avantages concurrentiels, comme une qualité de conseil… Par exemple, tu peux rajouter le live chat et tu pourras répondre en direct aux besoins de tes clients. Tu peux aussi contacter des petites marques et leur proposer de faire du dropshipping.

Choisir ta niche e-commerce

Malgré les quelques inconvénients que j’ai cités juste avant, si tu es encore en train de lire ces lignes, c’est que tu es vraiment motivé pour lancer ton e-commerce en dropshipping ! Du coup, tu dois très certainement te demander quels produits vendre…

Alors, ce que je peux te dire, c’est qu’il n’y a pas de bons ou mauvais produits. Un bon produit est un produit avec une belle marge – minimum 50% – et surtout un produit que tu aimes, qui t’intéresse, que tu es fier de vendre… Il ne faut pas vendre un produit seulement parce qu’il te rapporte beaucoup. Les produits qui fonctionnent bien sont les produits qui s’adressent à des passionnés : golf, camping, survivalisme, pêche, etc. La raison est simple : un passionné va mettre le prix pour ce qu’il aime. Tu peux aussi choisir un produit lié à une frustration/douleur ou à la sécurité. Il y a de nombreuses niches et le plus important, je le répète, c’est d’avoir une belle marge et de vendre un produit que tu aimes, que tu connais.

Trouver des fournisseurs dropshipping.

fournisseur dropshipping

Maintenant que tu as une idée des produits que tu souhaites vendre, tu vas chercher tes fournisseurs. Tu as 2 possibilités pour en trouver. D’une part, tu peux contacter les marques et fournisseurs classiques qui t’intéressent en leur proposant de faire du dropshipping. C’est ce que je te conseille de faire dans un second temps, quand tu as déjà du trafic et des ventes, pour être plus crédible et augmenter tes chances de retours positifs. D’un autre côté, tu as les généralistes comme BigBuy et AliExpress qui, eux, proposent plus de 20 000 produits pour BigBuy et 800 000 produits pour AliExpress. BigBuy a l’avantage d’être basé en Espagne, donc les délais de livraison sont relativement rapides – environ 72 heures. Quant à AliExpress, c’est le plus gros catalogue dropshipping au monde. Par contre, la livraison est forcément plus longue. Comme je te l’ai dit juste avant, ça ne doit pas te freiner pour autant. Tu peux passer par d’autres fournisseurs en France et en Europe. J’ai listé pour toi les principaux fournisseurs en dropshipping en Europe, répartis par type de produits.

Voir ma liste de fournisseurs dropshipping français et ma liste de fournisseurs dropshipping européens.

Quelle solution utiliser pour se lancer dans le dropshipping ?

Une fois que tu en as compris le fonctionnement, cela te donne certainement envie de te lancer, n’est-ce pas ? Pour cela, il te faut créer ta boutique en ligne. Lorsque tu te lances, tu n’as pas envie de passer des heures à créer ton site e-commerce, à fouiller sur Internet pour savoir comment héberger ton site, comment installer telle ou telle solution e-commerce… Tu as juste envie de te lancer rapidement ! La meilleure solution pour cela, sans avoir besoin de maîtriser la technique, c’est de passer par ce qu’on appelle une solution e-commerce en SAAS (clé-en-main). Tu ne gères pas l’aspect technique, tout est compris : hébergement, nom de domaine, personnalisation du design facilitée, fonctionnalités incluses… Avec ce genre de solution, tu vas pouvoir te lancer rapidement et même faire des économies : tu paieras bien plus cher en passant par une agence ou une solution CMS. Tu vas pouvoir tester ton business et vite te rendre compte si cela intéresse du monde ou pas. Je vais te présenter 2 solutions qui sont adaptées au e-commerce en dropshipping.

Shopify

shopify logo

Shopify est une solution qu’on ne présente plus. Créée au Canada en 2004, elle est utilisée dans le monde par plus de 600 000 e-commerçants. Avec Shopify, tu vas pouvoir facilement te connecter avec les principaux fournisseurs en dropshipping, comme AliExpress, BigBuy, etc. Tu as 14 jours pour tester la solution et te faire ton propre avis.

Dropizi

dropizi-logoDropizi est une solution française établie par les créateurs de Wizishop, lesquels ont fait leurs preuves depuis des années dans le e-commerce. Dropizi a un positionnement tarifaire similaire à celui de Shopify. En plus, Dropizi te propose 10 modules de formation gratuits pour t’aider à lancer ton business en dropshipping, dès lors que tu prends une boutique.

Conseils au futur e-commerçant en dropshipping

Pour réussir à faire un joli chiffre d’affaires avec le dropshipping, il y a des astuces qu’il ne faut pas négliger. Certes, avec le temps, on gagne de l’expérience et on arrive à se détendre. Toutefois, il faut s’attendre à beaucoup travailler au départ, ne serait-ce que pour tout mettre en place correctement.

Travaille ton référencement naturel !

Réécris tes fiches produits, ne te contente pas de copier/coller le contenu que t’envoie le fournisseur : Google n’aime pas ça. La duplication de contenu est très mal vue et, du coup, Google risque de ne pas bien te positionner dans les moteurs de recherche. De plus, tu dois te différencier de tes concurrents en proposant des descriptions produits basées non pas sur les caractéristiques de ces produits mais leurs bénéfices pour l’acheteur. Pour que ça soit plus vendeur, tu dois expliquer à ton lecteur pourquoi ton produit va l’aider ! Le référencement naturel, c’est long à obtenir… mais sur le long terme, c’est l’un des canaux de trafic les plus, si ce n’est le plus rentable.

Diversifie tes sources de trafic !

Depuis quelque temps, c’est la mode de la publicité Facebook qui redirige vers une boutique Shopify. Je ne dis pas que ce n’est pas bien mais, déjà, il faut pouvoir avoir un budget à investir dans la pub, ce qui n’est pas forcément évident… et si pour x ou y raison, tu n’as plus de publicité qui tourne, tu perds quasiment 100% de ton chiffre d’affaires. Alors, privilégie au moins 2 sources de trafic – Facebook, Instagram, YouTube ou Google ads – et travaille ton référencement naturel, c’est la base ! Avec le référencement naturel, une fois que tu es référencé, tu reçois du trafic de qualifié GRATUITEMENT.  

Une fois que ton e-boutique est en ligne, tu ne dois pas attendre que les clients tombent par hasard sur tes produits… Tu dois aller à leur rencontre ! Pour ce faire, il existe un tas de solutions qui marchent efficacement, comme le référencement naturel ou la publicité, Instagram, YouTube… Cela va dépendre de ta niche.

Quel statut d’entreprise pour faire du dropshipping ?

Créer ton entreprise est une obligation légale. Dès ta première commande, tu dois immatriculer ton entreprise. Un bon statut pour se lancer rapidement sans payer de frais de création d’entreprise, c’est celui de micro-entrepreneur. Sans rentrer dans les détails et t’embrouiller le cerveau, contrairement à ce qu’on entend ici et là, le meilleur statut n’est toutefois pas celui de statut micro-entrepreneur quand on crée un e-commerce en dropshipping, car on ne peut pas déduire les charges dans ce régime-là. Or, elles sont nombreuses dans le e-commerce ! En revanche, ce statut, je te le conseille tout de même (et là tu dois te dire “Olalala ! Je comprends plus rien !”) dès que tu te lances, car ton but premier est de te lancer rapidement et tester ton business. Le statut de micro-entrepreneur te permet de t’immatriculer en tant que professionnel en quelques clics sur Internet et à moindres frais. Donc, pour te lancer, ce statut est idéal ! Mais dès que tu vas commencer à faire un chiffre d’affaires intéressant, n’hésite pas à passer en société comme une SAS ou une SARL.

Je pense qu’avec cet article, tu as toutes les cartes en main pour lancer ton dropshipping !

A toi de jouer, vends et empoche !